Préface d'Etienne Chapelain de Seréville

TOME H - I - J - K : 2 648 NOTICES

Exemples de notices figurant dans le Tome H - I - J - K :

TOME H : 909 NOTICES
Premier nom : HAAS (de)
Dernier nom : HYS (d')

HALLENCOURT (de) : Picardie. Famille de noblesse d’extraction chevaleresque (1129) dont l’auteur est Wautier, Seigneur de Hallencourt. Cette famille se divisa en deux branches : Hallencourt et Dromesnil et s’allia brillamment : Boulainvilliers (de), d’Humières, Boufflers (de), puis Noailles (de) et Belzunce (de). Cette famille s’éteignit au tout début du XIXe siècle, avec les deux filles de Charles de HALLENCOURT (1700-1749) qui avait épousé, en 1739, Marie-Jeanne BALLET de La CHESNARDIÈRE. Les deux filles, seuls enfants issus de cette alliance, épousèrent : l’une M. de NOAILLES et l’autre M. de BELZUNCE. Sources : Grand Armorial (Tome IV, Page 267).

HELLY d’ANGELIN : Vivarais, Dauphiné. Ancienne bourgeoisie, dont le nom est demeuré HELLY, pendant de nombreuses générations, jusqu’au XXe siècle où le nom « HELLY d’ANGELIN » fit son apparition, sous la forme d’une reprise partielle d’un nom d’alliance des HELLY avec la famille d’ANGELIN de SURVILLE. A ce jour et malgré nos recherches, nous ne connaissons pas le mode de rattachement, à l’état civil, de ces deux noms, car aucun décret en ce sens n’a été publié. Sources : Archiviste Jérôme (Tomes 1 et 2) et Ratier (Tomes 1 et 2).


TOME I : 208 NOTICES
Premier nom : IANS (de)
Dernier nom : IZCURE (d')

INDY (d’) : Vivarais (Annonay). Maintenue noble, le 22 décembre 1717. C’est bien sûr la famille du célèbre musicien et compositeur Vincent d’INDY (1851-1931) et, par ailleurs, le créateur de la « Schola Cantorum ». Cette famille a été admise à l’ANF lors de l’Assemblée Générale du 9 juin 1952, sur la foi du certificat de noblesse du 18 février 1779, délivré par Antoine Marie d’Hozier de Sérigny, en vue de l’admission dans les cadets gentilshommes de l’Ecole Royale Militaire. Sources : BN, Nouveau d’Hozier (191).

IVERSEN de SAINT FONS (d’) : Albigeois. Bourgeoisie armoriée qui portait : « D’or à un cerf courant de gueules, ailé du même, membré de sable ; au chef d’azur chargé d’un soleil d’or accosté de 2 croissants d’argent ». Sources : Grand Armorial (Tome IV, Page 328).


TOME J : 742 NOTICES
Premier nom : JABET de COYOL
Dernier nom : JUZEL du COSQUER

JACOBSEN (de) : Hollande, Bretagne, Vendée. Cette célèbre famille est d’origine Hollandaise, illustrée par un Commandant de la Flotte dès 1595. Cette famille devint française au XVIIIe siècle et se fixa dans l’Ouest plus particulièrement en Vendée, à Noirmoutier où l’un d’eux eut une action décisive sur la protection de cette Isle fragile menacée par les hautes marées. De nos jours, la Jetée Jacobsen existe toujours et protège le chenal du port de Noirmoutier. Cette famille portait : « D’azur, à la fasce ondée, accompagnée en chef d’un compas ouvert en chevron, et en pointe d’un sabre, la pointe haute, en pal; le tout d’or ». Alliances : WEUSS, Le TELLIER de BEAULIEU, CORMERIE (de), DANGUY de VÜE, TINGUY du POUËT (de), TINGUY de La GIROULIĖRE (de), Le NEPVOU de CARFORT. Sources : Grand Armorial (Tome IV, Page 331).

JAULIN du SEUTRE de VIGNEMON, olim JAULIN : Saintonge. Bourgeoisie armoriée qui porte : « Ecartelé, en 1 d’or à une étoile d’azur, mi parti d’azur à une étoile d’or, au 2 d’azur au coq d’argent, sur une pyramide de 6 boulets de sable, terrassée de sinople, au 3 d’or à 4 lauriers de sinople, surmontés d’un coq de sable, au 4 d’azur à un homme d’armes d’argent, accompagné en chef de 3 fleurdelys d’or ». Sources : P. Meller (Armorial du Bordelais) et Grand Armorial (Tome IV, Page 342).


TOME K : 789 NOTICES
Premier nom : KABIS de SAINT CHAMAS
Dernier nom : KYVON (de)

KAMPÉ de FERIET, olim KAMPÉ (avant 1921) : Ile de France (Paris). Bourgeoisie dont le nom d’origine est KAMPÉ. Leur nom fut modifié en KAMPÉ de FERIET, en raison de l’adoption de Joseph KAMPÉ par un de ses oncles. Sources : Paris, Tribunal d’appel du 26 octobre 1921.

KÉRATRY (de) : Bretagne. Famille d’ancienne extraction, dont les membres ont magnifiquement illustré leur belle devise : « Gens de bien passent partout ». Maintenue noble en 1670. Illustrée par Julien François de KÉRATRY, Président de la Noblesse de Bretagne en 1766, et Auguste, Hilarion de KÉRATRY, pair de France en 1837. A cette famille appartient la Mère du « crabe tambour », le célèbre Commandant Pierre GUILLAUME, que nous avons bien connu et qui animait avec talent et conviction la belle émission : « Libre Parole », sur Radio Courtoisie. Sources : Grand Armorial (Tome IV, Page 368).

Tome H-I-J-K

TOME H-I-J-K

Publié en 2011

ISBN : 9782359570564