Avant-Première

TOME Q-R

PREFACE par le Comte MARRAUD des GROTTES

 

Premier nom Q :
QUADORVILLE (de)
Dernier nom Q :
QUONIAM (de SCHOMPRÉ)
Premier nom R :
RAAD (de)
Dernier nom R :
RYS (du)

Exemples de Notices :

QUATREMÈRE de QUINCY : Ile de France. Cette famille noble porte : « D’azur au filet d’or en forme de croix, accompagné de 4 mers d’argent, ombrées de sinople ». Elle s’est illustré avec un Echevin de Paris et a été anoblie en 1780. Elle comparut avec le Collège noble en 1789 à Paris. Sources : Nouveau d’Hozier (277) et Armorial (Tome V, Page 401).

QUECQ d’HENRIPRET : Flandre. Cette famille dite de « noblesse inachevée » porte : « De sinople au canard d’argent et au chef d’or chargé de 2 tourteaux de gueules, posés en fasce ». Son auteur est François, Emmanuel QUECQ, chevalier, seigneur d’HENRIPRET (1756-1838) qui fut pourvu de la charge de Trésorier de France, à Lille en 1783 (c'est-à-dire bien trop tard pour pouvoir effectuer les vingt ans de service requis, avant la suppression définitive des charges anoblissantes, en avril 1790, sauf « mort en charge » ce qui ne fut pas le cas). François, Emmanuel QUECQ d’HENRIPRET épousa Charlotte VIRNOT en 1786, dont il eut un fils : François, Alexandre, qui épousa Henriette de SAVARY de GAVRE, en 1815. Sources : Armorial (Tome V, Page 402).

RAGUIER de POUSSEY : Bavière, Ile de France (Brie). Cette très ancienne famille était déjà noble dans son Royaume d’origine, puisqu’elle y fut anoblie en 1404. En ce qui concerne ce répertoire des familles « particulées de France », leur histoire commence dans notre pays avec Hémond RAGUIER, qui s’établit en France après 1413. Elle porte : « D’azur au sautoir engreslé de sable et cantonné de 4 perdrix au naturel ». Cette famille s’est illustrée avec des Evêques de Troyes en 1457 et 1483, ainsi que par un Evêque de Lisieux en 1474. Elle a été maintenue noble en 1668, sur preuves remontant à 1413. Marquis de Poussey, au XVIIe siècle, mais dont le titre s’éteignit en 1743. D’autres branches portent les titres de baron d’Esternay et de baron de La Motte. Sources : Dossiers Bleus (554), Pièces Originales (2424 & 2425) et Armorial (Tome V, Page 419).

RAMPILLON de La LARGÈRE, olim RAMPILLON : Bretagne, Vendée. Ancienne bourgeoisie armoriée qui porte : « D’azur au cœur d’argent, soutenu d’une croix du mesme, au chef cousu de gueules et chargé de 3 étoiles d’argent ». Elle porte depuis le XIXe siècle, le nom de sa terre de La Largère, située en Vendée. Sources : Nouveau d’Hozier (279) et Armorial (Tome V, Page 425).